IHEMI

Fil d'Ariane

Organisation de l'IHEMI

Organisation de l'IHEMI
L’IHEMI est organisé autour de plusieurs départements de formation et trois départements dédiés aux études et à la recherche. Ils sont accompagnés par un secrétariat général en charge de la logistique, des finances et de l'informatique et par un service de la communication. Près de 50 agents, fonctionnaires et contractuels, travaillent à l’Institut.

La direction des cycles et des études (DCE)

Sécurité et justice

Le département Sécurité et Justice est chargé de concevoir des formations de haut-niveau face aux diverses menaces pesant sur nos sociétés. Le terrorisme, la criminalité organisée, les violences urbaines ou encore la cyber-délinquance par exemple, rendent nécessaire la constitution d’une communauté de sécurité et de justice la plus large possible, associant à la fois les forces de sécurité intérieure, les services judiciaires, mais aussi l’ensemble des ministères, des collectivités locales et le secteur privé.

C’est dans cet esprit que le département Sécurité et Justice propose depuis plus de 30 ans une session nationale consacrée à ces grands enjeux, dans une logique de croisement des connaissances à la fois stratégiques, tactiques et opérationnelles. Cette formation destinée aux hauts-fonctionnaires, officiers supérieurs des armées, colonels de la gendarmerie nationale, commissaires de police, magistrats, élus, avocats et cadres des entreprises, s’appuie sur un réseau d’intervenants de haut niveau appartenant à la fois aux ministères de la Justice, de l’Intérieur et à celui de l’enseignement supérieur et de la recherche. Associant conférences et tables rondes, visites de terrain et immersions opérationnelles, la formation se caractérise par l’association d’un enseignement conceptuel et d’une approche plus empirique.

En parallèle de cette session nationale, le département a également développé un certain nombre de sessions plus spécialisées à destination de publics spécifiques (collaborateurs parlementaires, officiers de sécurité, étudiants et jeunes actifs, cadres territoriaux, candidats en préparation du tour extérieur d’administrateurs civils et des sous-préfets). Ces formations plus ciblées sont le fruit de partenariats avec des organismes extérieurs comme le SGDSN pour la formation des officiers de sécurité, le réseau des écoles de service public pour les sessions régionales jeunes ou encore l’Assemblée Nationale et le Sénat pour les sessions collaborateurs parlementaires.

Le chef d’escadron de gendarmerie Olivier Baptiste est chef du département « Sécurité et justice ».

Contact : sec-justice@ihemi.fr

Formation

Le département de la formation regroupe en son sein la plupart des produits hérités de l'ancienne direction de la formation du Centre des hautes études du ministère de l’Intérieur (CHEMI).

Il pilote, en particulier, le Cycle des hautes études du ministère de l'Intérieur (CHEMI), créé en 2010. Chaque promotion compte entre 15 et 20 auditeurs, sélectionnés parmi les hauts cadres du ministère, ainsi que, au titre du rayonnement, des officiers supérieurs de l’armée de terre et des auditeurs issus de services étrangers partenaires. Il s’agit du plus haut niveau de formation continue à vocation promotionnelle au sein du ministère de l’Intérieur.

Il est possible, pour des hauts cadres aux profils très spécialisés, de bénéficier d’un détachement à temps complet à l’IHEMI dans le cadre de ce cycle d’un an, afin de se consacrer à l’obtention d’un doctorat en VAE (validation des acquis de l’expérience, étudiée en condition préalable).

Depuis 2013, le département de la formation co-construit, en partenariat avec l’École nationale supérieure de Police (ENSP) de Saint-Cyr-au-Mont-d’Or, le Cycle supérieur Ariane, destiné à des cadres féminins de haut niveau du ministère de l’Intérieur. Ce cursus a vocation à favoriser la parité homme-femme et l‘accession à des postes à haute responsabilité au sein des différentes directions générales du ministère de l’Intérieur. Au titre du rayonnement, sont associées à ce programme une ou plusieurs auditrices issues de services étrangers partenaires.

Depuis 2021, le modèle historique Ariane a inspiré un cycle Junior Ariane, destiné à des auditrices à fort potentiel détectées par leurs directions d’emploi du ministère de l’Intérieur, et ayant effectué le premier tiers de leur carrière.

Le commandant de police Emmanuel Jourda est chef du département de la formation.

Contact : dep-form@ihemi.fr

Le commissaire divisionnaire de police Frédéric Dussel est le directeur des cycles et des études.

Contact : frederic.dussel@interieur.gouv.fr

Direction de la stratégie des risques et des relations internationales (DSRI)

Intelligence et sécurité économiques

Fondé en 1997, à l’initiative conjointe de la Gendarmerie nationale et du Club des directeurs de sécurité des entreprises (CDSE), l’Institut d’études et de recherche pour la sécurité des entreprises (IERSE) a développé une formation de haut niveau à destination des acteurs du secteur privé et de la sphère institutionnelle notamment en créant la session nationale protection des entreprises et intelligence économique.

En janvier 2010, suite aux conclusions du rapport Bauer sur la recherche et la formation dans le domaine des questions de sécurité et stratégiques, l’IERSE et l’Institut national des hautes études de sécurité (INHES) fusionnent pour donner naissance à l’Institut national des hautes études de la sécurité et de la justice (INHESJ). Le département intelligence et sécurité économiques est ainsi créé.

En janvier 2021, ce département de formation riche de près de 25 ans d’expérience, est intégré au sein de la direction de la stratégie des risques et des relations internationales de l’IHEMI.

Composé de spécialistes de l’intelligence économique, ce département propose de délivrer à ses auditeurs les connaissances théoriques et savoir-faire directement opérationnels leur permettant d’appréhender les différentes menaces susceptibles de remettre en cause la pérennité des entreprises. Fondé principalement sur une vision globale et partagée des enjeux de sécurité et de sûreté en entreprise, l’ensemble des formations dispensées concourent à une meilleure appréhension des actes de malveillance, par une approche méthodologique et didactique du management de l’information stratégique et d’une gestion des risques dans sa plus grande diversité.

Le lieutenant-colonel de gendarmerie Christophe Torrisi est chef du département « Intelligence et sécurité économiques ».

Contact : securite-economique@ihemi.fr

Risques et crises

Le livre blanc de la sécurité intérieure de 2020 confortait le positionnement de l’IHEMI en tant que référent en matière de formation sur l’ensemble du périmètre de la gestion de crises.

Au sein de l’IHEMI, le département risques et crises (DRC) dispense depuis 2008 des formations de haut niveau à la gestion et à la communication de crise et au plan de continuité d’activité, destinées aux managers et décideurs des sphères publiques et privées. Il assure ainsi les formations en gestion et communication de crise pour le compte du ministère de l’Intérieur, notamment pour les Préfets, ainsi que pour l’ensemble des ministères demandeurs.

Le DRC organise chaque année la session nationale Management stratégique de la crise créée en 2013. Inscrite au répertoire national des certifications professionnelles (RNCP), elle permet de délivrer un titre de niveau 7 (BAC + 5) de manager gestion des risques et des crises. Elle rassemble une vingtaine d’auditeurs issus du public et du privé sur 10 séminaires thématiques de 4 jours.

Il créé également, selon les besoins de ses partenaires, près de 120 formations par an, sur-mesure, à destination des cadres dirigeants. Son plateau technique dédié aux exercices immersifs de gestion de crise et de media-training permet la tenue de près de 100 exercices de crises par an dans le cadre de ses formations. Sur près de 350 m² au cœur du site de l’École militaire à Paris, 4 salles de simulation de crise, d’animation d’exercices et de media-training permettent à l’équipe de formateurs du département de mettre en situation de prise de décision sous tension et dans l’incertitude les auditeurs, via une bibliothèque de plus d’une vingtaine de scénarios d’exercices régulièrement actualisés et d’une trentaine de situations de media-training.

Il propose également des accompagnements d’organismes pour la révision ou la création de leur plan de gestion de crise et de leurs dispositifs de continuité d’activité.

Dans une optique de recherche-action, le département édite la Lettre d’information sur les risques et les crises, publication sur la prévention des risques, la gestion de crise, ainsi que l’étude des politiques de secours. Le DRC propose par le biais de cette publication spécialisée, ouvertes aux contributions de divers horizons, une plateforme de veille en matière de savoirs et connaissances en management des risques et de gestion de crise.

Composé de policiers, de pompiers et de personnels spécialistes de la gestion et de la communication de crise, il accueille également deux chercheuses spécialistes de l’anticipation et de la gestion de crise, mobilisées pour le compte de l’IHEMI sur le projet de recherche-action APRIL.

 

Observatoire d'analyse et de prospective des crises (OAPC)

Créé début 2021, l’OAPC a pour vocation de rassembler l’intelligence collective des parties prenantes en matière de gestion des crises et d’apporter une réflexion et analyse multidisciplinaire, afin de proposer une vision prospective sur les crises à venir, dans une approche d’anticipation et de préparation à la prise de décision. Des auditions d’experts de tout horizon permettront de renforcer la connaissance et l’analyse des crises actuelles et passées, et de développer une vision prospective sur les crises du futur. Un comité d’orientation restreint va piloter les réflexions de cet observatoire.

 

Anne-Lise Cœur-Bizot est cheffe du département « Risques et crises ».

Contact : formationcrise@ihemi.fr

Réflexion stratégique

Le département réflexion stratégique de l’IHEMI est en charge des différentes sessions de réflexion à destination des hauts cadres dirigeants du ministère de l’Intérieur, notamment à travers des journées d’études et des déjeuners et dîners-débats.

  • Journées d’études et de réflexion (JER)

Les JER, réservées exclusivement aux cadres dirigeants du ministère de l'Intérieur, participent à l’élaboration de la réflexion prospective et stratégique du ministère. Regroupant les hauts cadres du corps préfectoral et de la sécurité intérieure pour une journée de formation sur un thème spécifique, les JER visent à identifier les bonnes pratiques pouvant remonter du terrain, élaborer des recommandations prospectives et stratégiques sur des thématiques clés pour le ministère et produire des notes de réflexion.

  • Méridiennes

Précédemment connu sous le nom « Méridionales », les conférences « Méridiennes » de l’IHEMI sont des déjeuners-débats qui réunissent 4 à 6 fois par an une vingtaine de hauts responsables du ministère de l’intérieur en fonction en administration centrale. Ces conférences, riches en réflexion stratégique, permettent de réfléchir collectivement sur l'actualité ministérielle et gouvernementale autour d’un expert national de la thématique du jour.

  • Nocturnes

Précédemment connu sous le nom « Club de la prospective », les conférences « Nocturnes » de l’IHEMI prennent la forme d’un dîner-débat réunissant 4 à 6 fois par an une vingtaine de hauts cadres dirigeants du ministère autour d'un conférencier de haut niveau (hors ministère de l’Intérieur), invité à partager sa vision stratégique avec les auditeurs. Il s’agit de détecter les tendances et les pistes de stratégies publiques pour l'Intérieur à l'horizon 2030.

  • Le Cycle des hautes études territoriales (CHET)

Nouvellement créé en 2021 par l'IHEMI, le Cycle des hautes études territoriales (CHET) doit former chaque année une dizaine d’auditeurs, provenant d’horizons variés et, par définition, hors du ministère de l’Intérieur, destinés à constituer une ressource pour une nomination en qualité de préfet. Afin d’offrir une meilleure connaissance du métier préfectoral, diverses thématiques comme l’organisation territoriale des services de l’État, l’ordre public, la gestion de crise, la relation avec les élus, le développement et la revitalisation des territoires sont abordés.

 

Contact : strategie@ihemi.fr

Rayonnement international

Le département rayonnement international développe des partenariats stratégiques à l’international et forme les cadres du ministère sur les enjeux européens et internationaux.

La formation aux institutions européennes est dispensée au travers de modules de e-formation destinés à tous les cadres du ministère, et apporte un complément aux formations professionnalisantes classiques. Dans le cadre de la présidence française de l’Union européenne (PFUE) au premier semestre 2022, le département rayonnement international, propose des actions de formation pour les participants du ministère de l'Intérieur à la PFUE. Tous les deux mois, le département organise également des « matinales », moments de réflexion sur le domaine spécifique justice et affaires intérieures en Europe.

D’autre part, les partenariats internationaux ont vocation à faire rayonner la formation des hauts cadres dirigeants du ministère et ses domaines d’expertise. Le département contracte des partenariats avec les sphères publique, privée et académique, en France et à l’international.

Contact : international@ihemi.fr

Le colonel de gendarmerie Sylvain Renier est le directeur de la stratégie des risques et des relations internationales.

Contact : dsri@ihemi.fr

Direction de la recherche et de la prospective (DIREP)

Études et recherches

Le département de la recherche conduit des travaux de recherche destinés à enrichir la connaissance publique sur des thématiques d’actualité dans les champs de la sécurité et de la justice. Ces études intègrent une dimension de « recherche action », susceptible d’apporter une aide aux décideurs publics.

Anne Wuilleumier est cheffe du département de la recherche.

Innovation et prospective

Francesca Martini est la cheffe du département de l'innovation et la prospective.

Histoire du corps préfectoral et du ministère de l’Intérieur

Nacer Lalam est le directeur de la recherche, de l'innovation et de la prospective.