IHEMI

Fil d'Ariane

Keltoume Larchet

Keltoume Larchet
Fonction Chargée d’études
Discipline Criminologie

Sociologue de formation, Keltoume Larchet est chargée d’études à l’ONDRP depuis 2015.

Elle travaille sur les injures, les menaces et les violences physiques, ainsi que sur l’opinion sur les institutions régaliennes comme la justice à partir de l’enquête de victimation Cadre de Vie et Sécurité. Elle construit et exploite également des bases de données provenant de dossiers des services opérationnels (vols à main armée, homicides, groupes à risque délinquant, vols avec usage de fausse qualité, cybercriminalité, crimes et délits portant atteinte aux personnes et présentant un caractère sériel).

Elle a eu l’occasion de travailler sur l’expertise judiciaire et sur le marché des prestations linguistiques. Elle est notamment co-auteur de l’ouvrage Des chiffres, des maux et des lettres. Éléments sociographiques sur les experts économistes, psychiatres et interprètes traducteurs, publié aux éditions Armand Colin en 2012.

Elle a également enseigné pendant 7 ans à l’École normale supérieure de Cachan et à l’Université de Reims, en particulier les méthodes qualitatives et quantitatives en sciences sociales, la sociologie du travail et des organisations, ainsi que la sociologie de l’expertise.

Contacts

keltoume.larchet@inhesj.fr
Tél. +33 (0)1 76 64 89 59

Télécharger la biographie

En lien avec cette personne

La Note n° 56
Éléments de descriptions des homicides commis à Paris et en petite couronne entre 2007 et 2016 Voir le détail
D’après une base de données constituée sur des homicides auprès de la Cellule opérationnelle de...
Voir le détail
Flash’Crim n° 33
L'évolution des homicides commis à Paris et petite couronne entre 2007 et 2016 Voir le détail
À partir de données recueillies auprès de la Cellule opérationnelle de rapprochements et d’analyse...
Voir le détail
Flash’Crim n° 30
Les caractéristiques des violences physiques dans l'espace public Voir le détail
D’après l’enquête « Cadre de vie et sécurité », entre 2014 et 2018, 47 % des violences physiques se...
Voir le détail